La Chorale Rouge Chants de lutte et de résistance

3 12 2016

Samedi 3 décembre 2016

bar-restaurant BARAK

29 rue Sambre et Meuse Paris 10ème                                  Métro Colonel Fabien ou Belleville

de 18h à 18h30 la Chorale Rouge chantera :

Jaurès – Quand un soldat – Blowin’in the wind – La chanson de Craonne – La butte rouge – Le chiffon rouge – Le déserteur – Quand les hommes vivront d’amour – Amis, dessous la cendre

De18h30 à 19h15  Benoit Muracciole présentera et dédicacera

 QUELLES FRONTIERES POUR LES ARMES

 

SONY DSC

SONY DSC

puis retour à  Chorale Rouge de 19h15 à 19h45

Le chant des ouvriers – La ballade nord-irlandaise – La complainte du partisan – Et la fête continue – La java des bombes atomiques – Bella Ciao – Le chant des marais – El Pueblo

à partir de 20h

Diner de spécialités

gréco-turques

réservation : 01 42 40 49 15

http://www.restaurant-barak.fr

flyer-muracciole-barak-version2-3-12-2016

 

 





La Balustrade Vo‍us invite le 1er Décembre à partir de 18h

19 11 2016

logo-la-balustrade-hd-copie

Rencontre avec Benoît Muracciole

« Quelles frontières pour les armes ? »

« L’action des citoyens pour l’élaboration du traité sur le commerce des armes aux Nations Unies », telle est  la gageure à laquelle Benoît Muracciole se confronte.

Si les humains connaissent les frontières géographiques, l’histoire montre qu’elles ont varié et varient encore, souvent du fait de conflits ou de guerres.

En revanche l’idée que les armes aient à reconnaître des frontières est une idée neuve.

L’auteur la promeut au nom des droits universels de l’homme (qu’il ne limite pas à ceux de l’homme blanc p.65).

Il la fonde sur les tragédies récentes en nommant sans fard ceux qui les ont perpétrées, institutions politiques, économiques, financières ou personnes en charge.

Ses sources sont précises.

Il situe le sujet au regard de l’histoire et propose comme moteur l’action des citoyens.

Si le sujet est complexe, l’ouvrage est limpide.

————————————————-

L’échange se poursuivra autour du verre de l’amitié

à  La Balustrade

25 Rue d’Alsace – 75010 PARIS –

Métro Gare du Nord ou Gare de l’Est

Merci de confirmer votre présence au 01 42 05 66 38   –
repro-livre-bd
Vous pouvez  aussi nous commander le livre par notre site, http://www.librairielabalustrade@orange.fr, nous le ferons dédicacer et vous l’expédierons

 





« LE TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES DEUX ANS APRES SON ENTRÉE EN VIGUEUR : ENJEUX ET PERSPECTIVES»

18 09 2016

sans-titre

Lundi 19 septembre 2016, 18h30-20h00

Espace de conférences de l’IRIS *
Conférence-débat organisée autour de autour de Yann Hwang, Sous-directeur du contrôle des armements et de l’OSCE au ministère des Affaires étrangères et du Développement international, Benoit Muracciole, Président d’Action sécurité éthiques Républicaines (ASER), auteur de Quelles frontières pour les armes ? (Éd. A. Pedone, 2016) et Patrice Sartre, Président de Global Compliance. Animée par Jean-Pierre Maulny, Directeur adjoint de l’IRIS.

Nous vous remercions de bien vouloir vous inscrire en cliquant sur le lien suivant : INSCRIPTION
(inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles)

En espérant que cette conférence suscitera votre intérêt, nous vous prions d’agréer nos cordiales salutations.
L’équipe de l’IRIS
* Espace de conférences de l’IRIS, 2 bis rue Mercœur, 75011 Paris
Plan d’accès.
IRIS
2 bis, rue Mercœur – 75011 PARIS – FRANCE
Tél. : 33 (0)1 53 27 60 60 – evenements@iris-france.eu





Conférence des États parties au traité sur le commerce des armes (TCA), à Genève

27 08 2016

 

ASER_HD

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La pression est montée en direction des États pour une rigoureuse application du TCA

La deuxième conférence des États parties au traité sur le commerce des armes (TCA) qui s’est tenue pendant 5 jours à Genève (Suisse) a été l’occasion pour les  représentants de la société civile, dont Action Sécurité Éthique Républicaines, d’interroger les États sur leur pratique en matière d’exportation d’armes classiques. Dans une ambiance plutôt tranquille, la conférence présidé par l’Ambassadeur  Emmanuel E Imohe du Nigeria, a permis a plus de 100 États représentés – dont tous les grands pays exportateur d’armes, membres permanents du Conseil de Sécurité, excepté la Russie – d’avancer sur la transparence, la mise en œuvre et l’universalisation du TCA.

Des États comme la Zambie et le Mexique ont rappelé qu’aujourd’hui, malgré l’entrée en vigueur du TCA, les armes continuaient d’arriver dans leurs pays et ont appelé à un contrôle plus strict dans l’application du traité.

Action Sécurité Éthique Républicaines (ASER), ainsi que d’autres ONG, est également intervenue en plénière pour rappeler aux États leurs obligations concernant les articles 6 et 7 du TCA qui les obligent à refuser une exportation lorsque les armes ont de grandes chances d’être utilisées ou de faciliter une grave violation des droits de l’Homme et/ou du droit international humanitaire[1].

C’est pour cela que ASER et de nombreuses ONG, appelle des pays comme l’Allemagne, les États Unis, la France, la Grande Bretagne à suspendre leurs exportations de tout matériel susceptible d’être utilisé en rupture avec le TCA, notamment par la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite au Yémen. Ces gouvernements doivent aussi arrêter les transferts d’armes en Égypte ou le régime est responsable de crime contre l’humanité et aussi en Syrie et en Irak – où de nombreuses informations montrent la porosité, dans la circulation des armes, entre les groupes armés non étatiques responsables de graves violations des droits de l’Homme et/ou du droit international humanitaire.

Après ces interpellations, quelques toussotements ont été entendu auprès de certaines délégations, mais c’est un bon signe de vie pour le traité sur le commerce des armes, d’autant que des engagements ont été pris pour de nouvelles consultations entre les ONG et les capitales.

Enfin, comme signe d’une dynamique renforcée pour ce processus, le Président Imohe a trouvé un accord sur la constitution de 3 groupes de travail : Un sur la mise en œuvre ; un sur l’universalisation et un sur la transparence du TCA. Ils permettront de renforcer le travail pour la prochaine conférence des États qui aura lieu à la même période en 2017.

Représentant du Réseau d’Action International sur les Armes Légères (RAIAL) pour l’Europe, ASER (Action Sécurité Éthique Républicaines) lutte pour le respect des Droits de l’Homme dans les transferts d’armes, et dans le champ de la sûreté – dont le maintien de l’ordre – par les services de police et de sécurité. ASER est accréditée aux Nations Unies.

[1] https://aser-asso.org/wp-content/uploads/2016/04/Intervention-Conférence-des-Etats-parties-du-traité-sur-le-commerce-des-armes-aux-Nations-Unies-à-Genève-ASER-24-aout-2016-.pdf

Contacts : http://aser-asso.org

Pour demandes d’interview ou participation à une émission sur la question des armes : Benoît Muracciole : +336 84 10 62 18





Quatrième jour de la deuxième conférence des États parties et signataires au Traité sur le Commerce des Armes aux Nations Unies

25 08 2016





Troisième jour de la conférence des Etats du traité sur le commerce des armes à Genève aux Nations Unies

24 08 2016





Deuxième jour de la conférence des Etats du traité sur le commerce des armes à Genève

23 08 2016