Intervention ASER sur l’Assistance 4° conférence des Etats parties TCA

25 08 2018

SONY DSC

Merci monsieur le Président.

Monsieur le Président, mesdames et messieurs, Action Sécurité Ethique Républicaines  salue le rapport du groupe de travail sur le Voluntary Trust Fund. Les nouveaux critères présentés montrent une vraie maturation dans la volonté de mettre en place un processus clair, compréhensible, équitable et transparent dans le choix des projets à venir.

Nous savons que nous devons nous appuyer sur les évaluations des expériences passées. Elles sont les moyens les plus sûr sur lequel nous pouvons compter pour progresser dans la justesse des sélections des projets à venir, et concerne les échecs comme les bonnes pratiques. En cela l’exemple de la Zambie donne un signal clair de la nouvelle exigence d’un Etat partie au TCA, quant à l’efficacité attendu des financements alloués en général pour l’assistance. La Zambie a préféré se retirer du projet VTF semble-t-il parce que le budget de Controlarms,  présenté alors,  ne correspondait en effet pas aux critères de rigueurs et d’efficacité que,  le VTF et le pays bénéficiaire était en droit d’attendre. C’est une petite révolution tranquille qui s’est mise en place et nous ne pouvons que nous en réjouir. Elle correspond aux vœux que nous avions l’émis l’année passée quand nous observions que le financement des projets était trop souvent absorbé par le fonctionnement dispendieux d’organisations situées au nord, avec des bureaux couteux et des hauts salaires vertigineux.

Pourquoi à l’avenir, ne pas développer aussi des critères afin de prévenir les abus de certaines ONG afin d’aider les Etats à un meilleur choix ? Ils pourraient reposer sur des principes simples comme la capacité de rendre des comptes, la transparence dans les finances et l’activité, au minimum pour les membres de l’organisation, une limite dans les salaires et dans les frais administratifs de l’organisation.

Monsieur le Président, mesdames et messieurs, beaucoup d’Etats ont fort justement remarqué l’importance du rôle de la société civile, dont les ONG, dans la mise en œuvre du TCA. Cela nous engage encore plus dans nos fonctionnements et le meilleur des arguments pour appeler les Etats qui le peuvent à augmenter leurs contributions de cette assistance.

Je vous remercie monsieur le Président

Thank you Mr President

Mr. President, ladies and gentlemen,Action Sécurité Ethique Républicaines welcomesthe report of the Voluntary Trust Fund Working Group. The new criteria presented show a real maturation in the will to put in place a clear, comprehensible, fair and transparent process in the choice of future projects.

We know that we must rely on assessments of past experiences. They are the safest ways we can count on to make progress in the accuracy of future project selections and concerns failures and good practices. In this case, the experience with Zambia gives a clear signal of a new State Party’s requirement for the TCA to have the expected efficiency of the funding allocated in general, and of the VTF in particular. It seems that the Controlarms budget, presented at the time, did not meet the criteria of rigor and efficiency that the VTF and the beneficiary country were entitled to expect. It’s a quiet little revolution that has taken place and we can only rejoice. It corresponds to the wishes we had last year when we observed that project financing was too often absorbed by the expensive operation of organizations in the north, with expensive offices and vertiginous management salaries.
Why in the future, do not also develop criteria to prevent the abuse of some NGOs to help States to a better choice? They could be based on simple principles such as accountability, transparency in finances and activity, at least for members of the organization, a limit in salaries and administrative costs of the organization.
Mr President, ladies and gentlemen, many States have rightly noted the importance of the role of civil society, including NGOs, in the implementation of the ATT. This engages us even more in our operations and the best arguments to call upon the states that can to increase their contributions of this assistance.

Thank you Mr President

Publicités