Israël un État pris dans une logique de crimes de guerre et crimes contre l’humanité ?

20 05 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

LE 20 MAI 2021

Le bilan de la nouvelle offensive des forces israéliennes, commencée le 7 mai 2021 lors de la prise d’assaut de la mosquée al Aqsa en pleine prière du dernier vendredi du ramadan et suivie des bombardements sur la bande de Gaza ont fait à ce jour  230 mortsdont 65 enfants et 36 femmes, ainsi que de 1 710 blessés. Si les médias focalisent sur Gaza, il ne faut pas négliger les morts et blessés en Cisjordanie occupée ou dans les villes « mixtes israéliennes ». L’usage répété de la force par les autorités israéliennes ainsi que son caractère disproportionné, avec l’utilisation systématique de balles réelles contre des manifestant·e·s palestinien·nes dont l’expression était très majoritairement pacifique, pourrait justifier une nouvelle saisie de la cour pénale internationale pour crimes de guerre.

La réplique du Hamas a causé la mort de 12 personnes selon la police. Ces morts liés à des tirs de roquettes, même s’ils s’inscrivent dans une complète dissymétrie, pourrait également constituer des crimes de guerre. 

Depuis septembre 2009 et « Opération plomb durci », nom de la guerre du gouvernement israélien contre la population de Gaza, la répression contre la population palestinienne dans son ensemble n’a jamais cessé, en violation du droit international. Malgré cela le gouvernement français n’a cessé de transférer des armes classiques vers le gouvernement israélien avec le risque qu’elles puissent être utilisées ou faciliter la commission d’une grave violation du droit international des droits de l’Homme et du droit international humanitaire.

Action Sécurité Éthique Républicaines (ASER) demande d’urgence la suspension des transferts d’armes du gouvernement français en direction d’Israël en respect des engagements internationaux de la France dont le traité sur le commerce des armes des Nations Unies et son article 7. Bernie Sanders fait la même demande aujourd’hui en présentant une résolution devant le Sénat étasunien pour la suspension des 735 millions $ d’armes vers Israël. 

En effet depuis le 5 novembre 2009 et le rapport Goldstone le gouvernement français ne peut plus ignorer les risques d’usage des armes françaises. Particulièrement après le rapport publié le 23 avril 2021 par Human Right Watch « A Threshold crossed » qui montre comment le gouvernement israélien, dans certaines régions, maintien le peuple palestinien dans un état de privations constituant des crimes contre l’humanité d’apartheid et de persécution.

ASER est membre du Réseau d’Action International sur les Armes Légères (RAIAL),

ASER a le statut consultatif spécial ECOSOC aux Nations Unies


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :