Sergio Finardi, un homme en colère

9 12 2015
SONY DSC

Sergio Finardi Nations Unies juillet 2010. Photo Benoît Muracciole

La semaine dernière Sergio Finardi est mort à Chicago, il nous a quitté arraché à la vie par un cancer.

Sergio était à ma connaissance le plus grand spécialiste du traçage des transferts d’armes dans le monde. La rigueur et la qualité de son travail, dont ont bénéficié pendant de nombreuses années Amnesty International et IPIS, est dans son domaine inégalée.

Le rapport sur la République Démocratique du Congo « Le flux des armes à destination de l’est[1] » fut sa première collaboration avec Amnesty International et IPIS. Sorti en juillet 2005, ce rapport mettait en avant la réalité des transferts d’armes irresponsables dans une guerre dont peu d’ONG parlaient. Il fallait avoir une conscience un peu plus élargie que celle de l’occident pour s’intéresser à cette région des grands lacs. Sergio fera plus tard parti d’un des groupes d’experts des Nations Unies sur la République Démocratique du Congo[2]. Il en sorti furieux de constater l’absence de volonté politique des États à s’engager dans la résolution de cette guerre. Puis ce fut la sortie d’un autre rapport en 2006 : « Dead on time[3] », puis « Blood at the Crossroad[4] » en 2008 sans aucun doute les pièces maitresses de ce que fut la collaboration entre Sergio et le département armes d’Amnesty International qui continua, parfois difficilement, pendant ces nombreuses années. Sa collaboration avec Peter Danssaert d’IPIS a été aussi l’occasion de production de rapports qui ont contribué à alimenter le plaidoyer des ONG pour le traité sur le commerce des armes[5].

Je l’avais rencontré pour la première fois à Londres en décembre 2005. Le premier contact a été facilité par notre appartenance au monde méditerranéen. Je ne dirais pas que notre relation fut une longue et calme amitié. Elle fut au contraire, pour ces dernières années, tumultueuses et j’en connais beaucoup qui se sont retrouvés surpris par les terribles orages qu’il pouvait déclencher. Ces colères n’étaient pas toujours justes et je sais que ses proches en ont aussi souffert.

Mais pour sa défense je dirais que si la communauté des ONG et des centres de recherche lui doit énormément, elle n’a malheureusement pas toujours été à la hauteur de l’exigence de Sergio. Entre un petit escroc, aujourd’hui employé d’un centre de recherche du nord de l’Europe et une ONG britannique de développement, ses précieux documents de recherches ont été largement pillés, sans aucun état d’âme, de la part de ces malfaisants.

C’est aussi ces graves manquements à la déontologie de la recherche, que Sergio ne supportait pas

En octobre 2007 Sergio était venu à Paris, avec ses amis Carlo Tombola et Brian Wood. Cette rencontre, que nous avions organisée, fut un aperçu de son immense connaissance et du regret aujourd’hui de ne pas avoir pensé avant la transmission de ce savoir.

Je ne sais pas si Sergio a été un jour convaincu de l’importance stratégique de la défense des droits de l’Homme, mais je sais que son immense colère venait de cette injustice faite aux plus faibles, injustice alimentée par des transferts d’armes irresponsables des États. Il restera pour toujours un homme bon d’une incomparable générosité.

Benoît Muracciole

[1] Amnesty International, IPIS, TransArms : https://armerdesarmer.files.wordpress.com/2010/04/rc3a9publique-dc3a9mocratique-du-congo-rdc-le-flux-d_armes-c3a0-destination-de-l_est-juillet-2005.pdf

[2] L’évaluation de l’International Rescue Committee sur l’impact de cette guerre sans nom, entre aout 1998 et avril 2005, donnait plus de 5 millions de morts. http://www.rescue.org/sites/default/files/migrated/resources/2007/2006-7_congomortalitysurvey.pdf . Voir aussi : https://armerdesarmer.wordpress.com/2013/07/30/la-republique-democratique-du-congo-un-echec-continue-de-la-justice-internationale/

[3] https://armerdesarmer.files.wordpress.com/2010/10/rapport-dead_on_time_mars06.pdf

[4] https://armerdesarmer.files.wordpress.com/2010/04/blood-at-the-cross-road-08.pdf

[5] http://ipis.mmdev.be/arms-trade-security-research/

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :