PUBLICATION DU NOUVEAU RAPPORT AU PARLEMENT SUR LES EXPORTATIONS D’ARMEMENTS DE LA FRANCE EN 2012

22 07 2013

ASER_BD

  COMMUNIQUÉ DE PRESSE

VENTES D’ARMES DE LA FRANCE : LA NECESSITE D’UNE PLUS GRANDE TRANSPARENCE

Paris, le 22 juillet 2013

L’association Action Sécurité Ethique Républicaines (ASER) et le Secours Catholique Caritas France saluent l’effort fait par le gouvernement français de présenter dès ce mois de juillet son rapport sur les ventes et exportations d’armes françaises durant l’année 2012. Cependant nos ONG continuent d’estimer que ce rapport devrait être soumis à un débat parlementaire à l’instar de ce qui se fait dans nombre d’autres pays démocratiques. Le Secours Catholique Caritas France et Aser, qui avaient accueilli très favorablement la volonté du ministre de la Défense ainsi que des présidents des Commissions des Affaires étrangères et de la Défense au Parlement de travailler en concertation avec les ONG sur ce rapport, déplore que ces échanges n’aient pas pu avoir lieu. A l’exception notable d’avec la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

Lors de la rencontre des ONG avec le cabinet du ministre de la Défense, en décembre 2012, le Secours Catholique Caritas France et ASER avaient avec satisfaction enregistré la résolution affichée d’avancer dans la transparence, avec une plus précise description des matériels exportés. Mais ce n’est hélas toujours pas le cas dans le présent rapport et nous notons un recul très net avec l’absence des matériels livrés.

La récente adoption du Traité international sur le commerce des armes (TCA)[1] aux Nations unies, doit inciter le gouvernement français à engager un véritable débat public sur les enjeux que constituent les transferts d’armes classiques dans un strict respect des droits de l’Homme et du droit international humanitaire.

ASER et le Secours Catholique Caritas France, attentifs aux transferts d’armes en direction des groupes armés syriens en lutte contre le régime de Bachar Al Assad, accueillent positivement la décision de la France de ne pas livrer là-bas d’armes à des groupes responsables de violations des droits de la personne. Dans une même attention à exercer avec discernement ses responsabilités, les récents évènements enregistrés en République Démocratique du Congo, comme l’expérience du Mali, devraient pousser le gouvernement français à davantage de prudence encore dans l’évaluation des risques d’usage des armes classiques exportées vers des pays comme le Bahreïn, Israël et le Tchad.

  • · L’association ASER (Action Sécurité Ethique Républicaines) membre du RAIAL[2], lutte pour le respect des droits de l’Homme dans les transferts d’armes et dans l’exercice du maintien de l’ordre par les forces armées et de police.  ASER est accréditée ECOSOC Civil Society Network, à l’ONU.

[1]  Le TCA est présenté à la signature des Etats membres depuis le 3 juin 2013 au sein de l’Assemblée générale de l’ONU. A ce jour, il  a rassemblé 79 pays, dont tous les pays de l’Union Européenne, et a enregistré la ratification de 2 pays : Guyana et Islande.

[2]  Réseau d’Action International sur les Armes légères

Contacts:

Pour demandes d’interview ou participation à une émission sur le problème des armes : Stéphane Muracciole : +336 99 75 41 80

Toute l’information sur les négociations du TCA : http://aser-asso.org/index.php

Advertisements

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :