Dernière chance pour le Traité sur le Commerce des Armes lors de la Conférence de négociation finale à l’ONU

14 03 2013

ASER_BD

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Paris, le 13 mars 2013

 

 

Du 18 au 28 mars se tiendra, au siège de l’ONU à New York (USA), la conférence de la dernière chance dans le cadre de la toute première négociation initiée dans l’histoire de l’humanité pour l’adoption d’un traité régissant le commerce international des armes classiques.

Partie prenante aux travaux de l’ONU, ASER (Action Sécurité Ethique Républicaines) a été reçue, avec les ONG œuvrant sur le projet de TCA, ce mardi 12 mars 2013 par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, au Quai d’Orsay (Paris). ASER a également été auditionnée – avec Caritas, son partenaire du Réseau d’Action International sur les Armes Légères (RAIAL) –, par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée Nationale (Paris), ce mercredi matin 13 mars 2013.

Au cours de ces entretiens, ASER a plaidé pour que l’action commune des représentants de la France au sein de la Conférence à l’ONU permette d’éviter que soit réitéré l’échec partiel intervenu lors du round de juillet dernier, et favorise l’aboutissement à un texte fort, courageux et opérant.

Par ce Traité sur le Commerce des Armes (TCA), les états signataires devront s’engager à refuser toute exportation d’armes classiques (dont les munitions) vers des pays présentant un risque prédominant que l’usage de celles-ci puisse faciliter de graves violations des droits de l’Homme – y compris droits économiques, sociaux et culturels – et du droit international humanitaire. Toute autorisation de transfert d’armes devra dès lors dépendre expressément de l’assurance prise par l’état exportateur que ce risque prédominant est bien éliminé.

Aujourd’hui encore, en Afghanistan, au Guatemala, au Mexique, en Lybie, en République Démocratique du Congo, en Syrie, comme dans nombre d’autres pays, des millions de femmes, d’hommes et d’enfants vivent sous la menace directe d’armes classiques, utilisées pour commettre les pires violations des droits humains. Le strict contrôle du commerce de ces armes doit intervenir au plus vite pour favoriser, là-bas comme ailleurs, l’avancée de la démocratie par le respect des libertés.

 

ASER, Action Sécurité Ethique Républicaines, est une association qui lutte pour le respect des droits de l’homme dans les transferts d’armes et dans l’exercice du maintien de l’ordre par les forces de police.

ASER est membre du *Réseau d’Action International sur les Armes Légères.

ASER est accrédité ECOSOC Civil Society Network aux Nations unies.

Contacts:

Pour plus d’information, joindre Stéphane Muracciole : +336 99 75 41 80

Vous pouvez aussi consulter le site http://aser-asso.org/index.php

 

                                               

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :