Les négociations sur le traité international sur le commerce des armes avancent au rythme du football Carioca

15 07 2010


Ambassadeur Moritan, président de la Prepcom Photo Benoît Muracciole

Phase finale, fin du premier tour :

Fin du troisième jour, je voulais parler de la deuxième mi temps du match du lundi et j’ai l’impression qu’il s’agit déjà de la fin du premier tour. Pour faire vite, parce que je ne voudrais pas rater le début de la partie, les équipes du mondial ont décidé de jouer, le dernier match du premier tour, dans le même temps. Pas de calculs à la petite semaine à la manière d’Autriche/Allemagne de la coupe du monde de 1982. Il y a de la surprise pour certains participants, mais le public et l’ensemble des joueurs semblent plutôt contents, en tout cas pas mécontents.

Donc c’est parti, l’arbitre siffle le coup d’envoi, l’ambassadeur Moritan dépose un texte, premier frémissement dans les tribunes. Quelques passent, des accélérations, un débordement sur l’aile avec un tir cadré du Sénégal qui donne le ton avec les principes de la règle d’Or. Ce texte est le squelette de traité avec des chapitres dans tous les sens ce qui permet à chaque équipe de jouer, de faire des propositions pour lui donner une forme un peu ronde avec laquelle tout le monde pourra jouer. Quelques belles phases de jeux avec CARICOM, du jeu en triangle avec les Pays-Bas, les États unis sortent enfin du Catenacio et avancent en profondeur, ils ont des objectifs et font référence à la règle d’Or. Le Maroc tente plusieurs intrusions dans le camp adverse, le Chili fait mieux que résister et finit même par prendre l’avantage. Le Brésil est un peu en dessous, pourtant il a tout à gagner avec son football et la vitesse qu’il donne au ballon. Le Mexique déroule, mais la Corée du Sud domine. La France relance de sa surface, jeu solide avec des fondamentaux, ils s’approchent de la surface… La Chine en profite pour échanger quelques passes qui font se lever les spectateurs mais pour l’instant ils jouent la consolante, comme la Russie et le Pakistan qui eux ne sortent pas de la surface. L’Égypte a adopté un jeu plus avenant, elle est déjà dans le camp adverse. L’arbitre siffle la mi-temps, je n’ai pas vu le temps passé… Du coup Moritan en profite pour déposer un projet de préambule histoire de donner un nouveau souffle pour une élévation de jeu. Les spectateurs applaudissent et attendent déjà la deuxième mi-temps.

Benoît Muracciole


Les deux équipes avaient fait match nul, ce qui les qualifiait toutes les deux au détriment de l’Algérie.

Droits humains, droit international humanitaire et développement économique et social


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :