La question des Munitions dans la liste des armes classiques

14 07 2010
Photo Benoît Muracciole

Mission de l'Allemagne auprès de l'ONU présentation Small Arms Survey (SAS) photo Benoît Muracciole

Les munitions représentent la base naturelle des éléments qui devront constituer la liste des armes classiques contrôlées par le futur traité. Le constat est simple, vous pouvez avoir toutes les armes du monde entre vos mains, sans munitions, vous vous retrouverez plongé dans les combats terribles de nos ancêtres de la préhistoire. Les milices du monde entier l’ont bien compris. Je me souviens d’une mission en 2001 avec Amnesty International dans le sud Kivu où Pascal Kabungulu[1] nous racontait comment les Maï Maï pouvaient s’allier avec leurs ennemis Interamwe pour s’alimenter en munitions.

La question des munitions est donc pertinente d’autant que pour 2007 l’évaluation financière du marché pour les petits calibres et de 1,77 milliard de $.[2] Et le chiffre ne tient pas compte de l’opacité du marché Chinois, Russe… de l’absence de donnée des pays en conflits, ni des importations de l’Afrique sub-saharienne…

Bref c’est le bazar pour ce qui est des données, les chercheurs ont été continuellement confrontés à l’absence de documents fiables et accessibles. Ils notent par exemple, une augmentation nette de 800 millions $ entre 2006 et 2007, mais ne peuvent en certifier la raison. L’Afghanistan et l’Irak, le marché intérieur des USA ? Quand on sait que les USA ont justement « perdu » des centaines de milliers d’armes légères[3] avec ces deux guerres, c’est pas franchement rassurant pour la sécurité du monde. Tiens ! la sécurité, c’est pas le mot clé utilisé par certains État pour justifier l’augmentation des dépenses d’armement ?

Enfin tout cela pour dire que le marché augmente, sans doute plus qu’on ne le pense, mais par une logique qui m’échappe, le SIPRI[4] annonce une baisse du nombre de conflit.

Les jours qui viennent vont nous en dire un peu plus sur la volonté des États d’intégrer les munitions dans la liste des armes classiques. Pour l’instant ils sont nombreux à avoir demandé leur inclusion dans la liste des armes et aucun à demander son exclusion. Peut-être parce que cette position devenait intenable, c’est un peu comme si vous installiez votre grillage de poulailler avec des mailles assez larges pour laisser entrer les renards.

Benoît Muracciole


[1] Voir article précédent et http://www.amnesty.org/fr/library/info/AFR62/010/2003

[2] 960 millions $ pour les cartouches de petits calibres, 641millions $ pour les cartouches pour fusils et 169 millions $ sans qualification précise pour armes de petits calibres.

[3] http://www.corpwatch.org/article.php?id=15184

[4] Stockholm International Peace Institute ; http://www.sipri.org/


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :