Assemblée Générale du Réseau d’Action International sur les Armes Légères (RAIAL) New York juin 2010

16 06 2010

Le RAIAL[1] a été créer il y a maintenant plus de 10 ans, il est présent dans 120 pays et se compose de plus de 800 ONG travaillant, notamment, dans le domaine des armes légères et de petits calibres (ALPC).

Ces ONG font le lien entre dissémination des ALPC et :

–       Droits humains,

–       Développement socio-économique, éducation, santé…

–       Droit international humanitaire, milices, groupes armés…

–       Violence des gang, crime organisé…

Elles sont engagées dans la mise en place du Programme d’Action sur les ALPC des Nations unies de 2001[2]. Cette première conférence de l’ONU rassemblait plus de 100 ONG qui venaient du monde entier et a permis de donner une formidable impulsion à la société civile pour lutter contre ce fléau qui mine les sociétés du monde entier.

Après ces années de fonctionnement, faites de bon et de moins bon, le RAIAL fait peau neuve. Sans véritable conseil d’administration depuis 2004, et avec quelques soucis de transparence et d’équilibre dans l’exercice du pouvoir, il était temps de mettre un peu de sens commun dans le fonctionnement du réseau.  Pour cela le RAIAL profite d’une évaluation du département développement du Ministère des Affaires Etrangères britannique pour repenser plus efficacement sa mission et son fonctionnement.

Voilà donc les grandes lignes de cette importante Assemblée Générale.

A) Deux « dispositifs » pour conduire le nouveau RAIAL :

La nécessité de former un véritable Conseil d’Administration qui s’occupera de l’aspect juridique, du financement et l’embauche du directeur. Ses membres seront nommés dans un premier temps, sur proposition des membres du réseau, pour 3 ans avec un maximum de 6 années de présence.

La création d’un Conseil Consultatif International qui aura pour tâche de travailler sur la stratégie, la mission politique et la médiation à l’intérieur du RAIAL. Ce conseil aura entre 15 et 20 membres, élus tous les deux ans, avec une présence maximum de 6 années. Il devra être composé avec équilibre, de toutes les régions du monde.

Les membres de ces deux entités seront co-optés puis ils laisseront leur place, dès l’année prochaine, à des personnes élues par le réseau.

B) Renouveler et renforcer l’esprit du RAIAL

L’idée maîtresse de cette Assemblée Générale est de remettre les membres au centre du réseau. Nous ne reviendrons pas sur l’impact de la violence des armes[3], tant direct qu’indirect, mais les petites ONG les affrontent au quotidien ont besoin de se sentir dans un même mouvement. Du Paraguay en passant par le Salvador, la République Démocratique du Congo, la Somalie, l’Inde et les Philippines, le Kosovo et le Kirghizstan… Le courage des femmes et des hommes engagés dans ce combat au jour le jour est stupéfiant et demande respect.

Il y a donc des obligations de résultat pour le nouveau Conseil d’Administration ainsi que pour le Conseil Consultatif International :

–       De faire remonter le travail des groupes thématiques,

–       De renforcer le travail de chacun sur le terrain

–       De trouver des équilibres entre les différents niveaux de  travail, international, régional et national

Benoît Muracciole


[1] http://www.iansa.org/index.htm

[2] http://www.un.org/french/Depts/dda/CAB/smallarms/

[3] http://www.gunpolicy.org/firearms/region


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :